« Au delà des cultures et des situations, il existe une vraie solidarité entre les femmes.»

Simone Veil - Conférence du Caire 1994
Conseil général des Hauts-de-Seine

Formulaire de recherche

Conseils

Enfant et réseaux sociaux : et si on en parlait ?
Publié le 28 mai 2019

Enfant et réseaux sociaux : et si on en parlait ?

Snapchat ou Facebook, vos bambins y sont tôt ou tard confrontés, et les conséquences peuvent être lourdes. Discutez-en donc dès que possible avec eux.

Entre Snapchat (l'appli fétiche de l'immense majorité des ados), Facebook, Instagram ou Twitter, les photos ou des vidéos de vos ados peuplent désormais tous nos comptes, dans une course effrénée aux likes. En gros, avant, la popularité au sein de la classe ou de l'établissement primait. Aujourd'hui, c'est surtout en ligne que cette popularité se joue.

Si les enfants et les adolescents sont souvent mis en garde quant aux dangers du Net, les parents n'offrent pas le parfait exemple en matière de bons usages sur la Toile. Ils avouent même à l'occasion d'une enquête menée par une association britannique ne pas connaître ni totalement maîtriser les conditions d'accessibilité à leurs données en ligne. Plutôt problématique quand les albums de famille pullulent sur Facebook. Et si c'était donc le moment de faire votre auto-critique avant d'en discuter avec votre enfant ?

Pour rappel et pour vous aider dans votre discussion, voici quelques faits :

  • Les actions sur les réseaux sociaux ont des conséquences irréversibles, pas forcément toutes prévisibles, à l'image des évolutions des usages sur le Web.
  • Dans l'idéal, essayez de sensibiliser vos enfants au problème, dès lors qu'ils ont accès régulièrement aux écrans d'ordinateur ou de smartphone.  Pourquoi et comment choisissent-ils de partager une photo ?
  • Au lieu de purement et simplement interdire l'accès aux réseaux sociaux, nuancez le débat en apprenant tôt à vos enfants à construire une réflexion critique quant à leur image sur Internet. Celle-ci les suivant toute leur vie, chaque décision doit être pesée, discutée.
  • D'après l'article 226-1 du Code pénal, enregistrer, transmettre une photo d'un individu se trouvant dans un lieu privé, sans son consentement, est passible d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende. Depuis le 27 avril 2016, les mineurs disposent d'un droit à l'effacement numérique grâce au règlement européen sur la protection des données personnelles, qui leur permet de faire retirer d'Internet un contenu dérangeant les concernant.
Voir plus d'articles
Muriel : « J’ai apprivoisé ma solitude »
Publié le 20 septembre 2019

Muriel : « J’ai apprivoisé ma solitude »

Muriel a 50 ans et travaille dans l’industrie pharmaceutique. Son mari l’a quittée, il y a 17 ans, un mois avant qu’elle ne donne naissance à leur troisième enfant. Malgré la violence de ce départ auquel elle ne s’attendait pas, elle a tracé sa route, la tête haute.

 

Trois jours et une vie
Publié le 18 septembre 2019

Trois jours et une vie

A L'AFFICHE DEPUIS LE 18 SEPTEMBRE 2019
 
2h 00min / Drame, Thriller
 
Un jour de pluie à New York
Publié le 18 septembre 2019

Un jour de pluie à New York

A L'AFFICHE DEPUIS LE 18 SEPTEMBRE 2019
 
1h 32min / Drame, Comédie
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs