« Au delà des cultures et des situations, il existe une vraie solidarité entre les femmes.»

Simone Veil - Conférence du Caire 1994
Conseil général des Hauts-de-Seine

Formulaire de recherche

Conseils

On reprend ! Oui mais comment ?
Publié le 17 mai 2020

On reprend ! Oui mais comment ?

Pour une majorité de Français, le déconfinement se fait en douceur. Les consignes du gouvernement sont claires : les entreprises et les salariés doivent, autant que possible, continuer de privilégier le télétravail. Pour y parvenir sans trop de casse, tout est question d’organisation.

 

Evaluer

 

Travailler à la maison présente un certain nombre d’avantages non négligeables à condition de se mettre… en condition. Personne ne vous empêche de rester en jogging, le tout est de rendre ses dossiers complets, à l’heure et d’éviter la visio-conférence en pyjama. Evaluez d’abord le temps qu’il vous faut et déterminez un rétro-planning, cela vous permettra une meilleure organisation à la maison.

Prévenir

Vos enfants ont besoin de comprendre pour répondre à vos attentes. Ils doivent ainsi intégrer le fait que vous ayez besoin de travailler d’abord, et que vous serez plus disponible pour jouer avec eux, après. S’ils retournent à l’école, capitalisez sur ce temps pour faire ce qui nécessite une concentration particulière ou un silence impératif.

S’adapter

A chacun son rythme et dans ce nouvel espace, il va peut être falloir repenser son rythme de travail. Si votre enfant fait encore une ou plusieurs siestes par jour, s’il se couche tôt ou se réveille tard, profitez de ces instants pour travailler même si cela vous oblige à vous assoir devant votre ordinateur à des horaires décalés par rapport à vos habitudes. Vous serez ainsi plus efficace, plus disponible et plus détendue quand vous n’aurez pas d’autre choix que de revêtir votre costume de maman. L’idée n’est pas de travailler davantage mais d’organiser différemment son planning pour qu’il s’adapte au rythme de la famille (jeux, repas, devoirs, ménage…) en vous stressant le moins possible.

S’organiser

Oui, on peut, en pleine après-midi, s’assoir au milieu du salon pour jouer avec son enfant à condition d’avoir l’esprit libre pour cela. Décider de s’accorder une pause, c’est l’assumer et donc la vivre de façon sereine. Mieux vaut prévoir cette parenthèse que de risquer l’explosion et d’interminables crises de larmes destinées à retenir votre attention. Sinon « faire comme maman » est une option : on assoit son enfant à côté de soi et on lui donne des accessoires pour « être au travail » (coloriages, gommettes, mandala, livres…. du moment qu’on gagne du temps).

Demander de l’aide

 

Puisque déconfinement il y a, on peut plus facilement demander au conjoint de repenser l’organisation en fonction des nouveaux impératifs de chacun. Si les relations sont tendues et la communication brouillée, on s’adresse à un(e) voisin(e), à la famille, aux amis pour que quelqu’un vous décharge le temps de rendre ce dossier qui vous prend la tête.

Déculpabiliser

 

Charge à vous de responsabiliser votre progéniture. Il y a un âge où ils peuvent aider pour les repas, les tâches ménagères et être un peu plus autonomes pour les devoirs. Et puis, il y a surtout un moment pour lâcher prise. On ne peut pas assurer sur tous les fronts donc, on priorise. Si les devoirs ne sont pas faits, tant pis. S’il n’y a que des chips et du jambon pour le diner, on s’en contentera pour une fois. Et si, pour avoir la paix, ils passent un peu plus de temps devant les écrans, et bien soit ! Pour autant, une exception ne doit pas devenir un modus vivendi. Il convient de bien expliquer qu’en ces temps particuliers, on s’adapte comme on peut et qu’il est possible de faire, de temps à autre, un pas de côté par rapport aux règles habituelles.

Voir plus d'articles
COVID & VACANCES
Publié le 10 juillet 2020

COVID & VACANCES

Quelles habitudes à adopter pour se protéger du COVID tout en passant de bonnes vacances ?

Si l'épidémie de coronavirus diminue en France, le virus circule toujours. Gardons nos habitudes de protection pour passer de bonnes vacances. 

Frustration et célibat, on gère comme on peut !
Publié le 10 juillet 2020

Frustration et célibat, on gère comme on peut !

Comment font les 16 millions de célibataires français depuis le début du confinement pour gérer solitude et frustration? Applis et sites de rencontre se sont adaptés tandis que d’autres, sans rien faire, ont vu leur fréquentation exploser… Explications.

De bonnes vacances quand maman travaille !
Publié le 10 juillet 2020

De bonnes vacances quand maman travaille !

Quelques pistes si vous travaillez pendant les vacances d’été et ne savez pas comment faire garder vos enfants pour qu’ils s’amusent bien...

C’est souvent un dilemme et un souci que de travailler pendant les mois de juillet et d’aout avec de jeunes enfants à charge. Dilemme car ils ont le droit à de bonnes vacances en restant auprès de vous alors que vous n’êtes pas disponible et souci pour trouver la bonne façon de régler cette équation l

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs