« Au delà des cultures et des situations, il existe une vraie solidarité entre les femmes.»

Simone Veil - Conférence du Caire 1994
Conseil général des Hauts-de-Seine

Formulaire de recherche

Mon bien-être

Quand l’aromathérapie soulager nos maux hivernaux
Publié le 29 janvier 2019

Quand l’aromathérapie soulager nos maux hivernaux

Avec le froid hivernal, on se sent parfois plus engourdis. Pour que mobilité rime avec énergie, des approches non médicamenteuses font leur preuve. Comme l’aromathérapie. Suivez le guide !

C’est quoi ?
Thérapeutique qui repose sur l’utilisation des huiles essentielles (HE), autrement dit l’essence même des plantes obtenue par distillation. Puissantes, les HE comportent de très nombreuses molécules biochimiques (parfois plus de 200). C’est ainsi qu’elles possèdent différentes propriétés intéressantes dans le cas de l’arthrose.

Quelles huiles sont vraiment essentielles ?
La gaulthérie (cultivée au Népal) calme les douleurs musculaires et articulaires. On l’utilise en priorité mélangée à d’autres huiles essentielles dans les rollers ou baumes antirhumatismaux vendus en pharmacie.  Puis l’hélichryse (ou immortelle de Corse), un puissant anti-hématome, qui facilite la circulation sanguine et calme les douleurs inflammatoires.  Ensuite, le laurier noble, efficace sur les rhumatismes, notamment s’ils s’accompagnent d’une névralgie.

À ces trois huiles essentielles star de la lutte anti-arthrose, ajoutez l’huile végétale d’arnica : elle sert de support (ou transporteur) lors des massages des articulations et facilite leur passage à travers l’épiderme et le derme. Les sportifs s’en servent pour préparer leurs muscles et articulations avant l’effort et les détendre après.

Comment les prendre ?
Aucune d’elles ne s’applique seule sur les zones à traiter. Pour le massage, elles nécessitent d’être diluées dans 10 à 20 gouttes d’huile végétale d’arnica à raison de 2 gouttes pour chaque HE. Vous pouvez aussi verser 5 gouttes de gaulthérie dans un bain chaud décontractant, particulièrement apaisant en cas de crise d’arthrose. Vous y ajouterez 5 gouttes de genévrier, 5 de térébenthine et 5 de lavandin super, à mélanger dans 1 cuillerée à soupe de base pour bain (en pharmacie).

Y a-t-il des contre-indications ?
La gaulthérie ne convient pas aux personnes allergiques à l’aspirine et sous anticoagulants oraux. Le laurier noble peut se révéler allergisant : essayez-le d’abord en petite touche sur la face interne du poignet avant de l’utiliser sur une surface de peau plus grande.

Un massage apaisant
L’automassage soulage les articulations sensibles et leur rend souplesse et mobilité. Si vous recherchez un effet décongestionnant, mélangez 3 gouttes d’HE de gaulthérie, 2 gouttes d’hélichryse, 2 de laurier noble et 10 ml d’huile végétale d’arnica. Massez les zones sensibles avec 4 à 5 gouttes de ce mélange pendant 3 à 5 mn.

Voir plus d'articles
Routine beauté efficace pour mamans pressées
Publié le 06 septembre 2019

Routine beauté efficace pour mamans pressées

Les mamans le savent, il n'est pas toujours facile de concilier vie de mère de famille et vie de femme. Le matin, c'est la course et l'étape mise en beauté est parfois laissé à l'abandon pour d'autres tâches plus urgentes. Voici quelques conseils pour se faire une beauté en un temps record.

J’ose les sites de rencontres
Publié le 05 septembre 2019

J’ose les sites de rencontres

 Les appli ou sites de rencontres ont vocation à être une sorte d’outil qu’il vaut mieux apprendre à utiliser pour en tirer le meilleur avantage. Petit guide des premiers pas.

 

 

La maladie de Lyme
Publié le 18 juillet 2019

La maladie de Lyme

La maladie de Lyme progresse considérablement. Le ministère de la santé s’alarme, il est temps de se saisir de ce dossier pour mettre un terme aux conséquences graves de cette pathologie.

 Le 10 juillet dernier, face à la prolifération de la maladie, les médecins ont présenté à la Haute Autorité de Santé des pistes pour améliorer la prise en charge des patients ayant été contaminés par une piqure de tique infecté. On dénombre 67 000 nouvelles personnes touchées cette année soit 20 000 de plus qu’en 2017 ; à ce chiffre déjà élevé il faut ajouter tous ceux qui ne sont pas vraiment identifiés. C’est en effet une des difficultés de cette maladie dont le diagnostic est compliqué car les symptômes sont nombreux et très variés pouvant faire penser à d’autres maladies et les tests sanguins ne sont pas encore parfaitement fiables.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs