« Au delà des cultures et des situations, il existe une vraie solidarité entre les femmes.»

Simone Veil - Conférence du Caire 1994
Conseil général des Hauts-de-Seine

Formulaire de recherche

Santé

Check-up santé complet
Publié le 01 mars 2021

Check-up santé complet

« Mieux vaut prévenir que guérir » ! Ce dicton populaire est très sensé et il s’applique parfaitement à la santé.  Régulièrement, il est bon en effet de faire un bilan complet de son état de santé.

Dans le contexte sanitaire actuel où paradoxalement les médecins ont de grandes plages de disponibilités dans leurs agendas, profitez-en pour faire le tour des spécialistes !

 

Sans être hypochondriaque, il est raisonnable de s’y atteler tous les 5 ans, c’est une bonne périodicité lorsque l’on se sent en bonne santé, donc en dehors de tous symptômes particuliers subits ou de pathologies installées qui nécessitent déjà une surveillance régulière.

 

Le principe est celui de la prévention, c’est-à-dire de déceler les prémices de pathologies ou de maladies latentes en l’absence de tous signes cliniques, dans la perspective de les traiter avant qu’elles ne progressent et se complexifient et cela grâce à un ensemble d’examens médicaux.

 

Il existe plusieurs façons de faire pour procéder à ce bilan, le paramètre budgétaire entrant bien évidemment en compte dans le choix des professionnels qui le réaliseront.

 

La Caisse Primaire d’Assurance Maladie propose un bilan de santé entièrement gratuit à tous les assurés sociaux. Vous faites la demande auprès d’un des 85 Centres d’Examens de Santé dont vous dépendez, donc le plus proche de votre domicile, en remplissant le formulaire de rdv en ligne sur le site ameli.fr.

Cet ESP (examen de Prévention en Santé) est adapté selon les paramètres d’âge, de sexe, d’antécédents, de facteurs de risque... et est réalisé en complémentarité du suivi du médecin traitant. S’il s’adresse à tout le monde, dans la pratique il est néanmoins destiné en priorité aux personnes de plus de 16 ans et en situation de précarité auxquelles il permettra de se réinscrire pour l’avenir dans un circuit de santé. Il est proposé de faire le point sur son état actuel, de partager ses interrogations et ses craintes éventuelles, de demander des conseils et d’être orienté si besoin... Selon l’état de santé du patient, un certain nombre d’examens classiques seront effectués :  un examen bucco-dentaire, un électrocardiogramme, une spirométrie, une acuité visuelle, une audiométrie, un frottis, des sérologies (HIV, Hépatite B et C), un rappel vaccinal… et le tout en 2h30 ! Ensuite il faudra attendre quelques jours pour recevoir le bilan détaillé éventuellement transmis également au médecin traitant.

 

Si vous avez davantage de temps et la possibilité de prendre en charge vous-même votre check up, il suffit de prendre rendez-vous avec des spécialistes et de vous laisser guides par leurs prescriptions d’examens.

Le 1er contact sera avec votre médecin généraliste, il vous connait bien et saura poser les bonnes questions compte tenu de vos points faibles ! Un bilan sanguin sera la base de son évaluation, vous ne ferez pas l’économie d’une prise de sang à jeun pour mesurer votre numération formule sanguine, les marqueurs d’inflammation, les triglycérides, le cholestérol, la glycémie et la thyroïde. Si toutes ces données sont positives, vous écartez beaucoup de problèmes, il est conseillé de le pratiquer annuellement.

Prenez soin de votre cœur ! Un bilan cardiaque simple démarre dans le cabinet du généraliste qui procèdera à un examen clinique basique (tension, pouls, rythme cardiaque) et éventuellement à un électrocardiogramme. Le rythme de ce bilan dépend de vos facteurs de risque et de vos antécédents, il est conseillé de le pratiquer à partir de l’âge de 30 ans tous les 2/3 ans en cas de diabète, tabagisme, cholestérol ou antécédents... et sinon tous les 5 ans seulement si vous avez plus de 50 ans. Ce bilan vous permet d’écarter notamment les problèmes liés à l’hypertension. Si vous avez des facteurs de risque, pensez également à pratiquer un test d’effort tous les 3 ans.

 

Attention à la prunelle de vos yeux ! Même sans porter de lunettes, pour les moins de 50 ans, une visite tous les 2 ans chez l’ophtalmologiste est une bonne chose vu le nombre d’heures passées devant des écrans, de l’ordinateur au smartphone en passant par la télévision... nos yeux sont parfois malmenés et un contrôle n’est pas du luxe !  Il fera un fond d’œil pour observer la rétine et s’assurer que tout va bien. Si vous êtes diabétiques ou souffrez d’hypertension artérielle, rapprochez les contrôles. Comme toujours au-delà de 50 ans, les visites sont plutôt annuelles, on cherche à maitriser les glaucomes, la cataracte et la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge), le bilan ophtalmologiste permet d’identifier toutes ces maladies liées au vieillissement et qui peuvent se terminer par de gros troubles de la vision.

 

Un petit tour chez le dentiste tous les ans pour repérer les prémices d’une petite carie qui pourrait devenir grosse ! Il pratiquera un détartrage pour la bonne conservation de vos dents. Le bilan bucco-dentaire est préconisé également dans le cadre du check-up, car les troubles peuvent avoir une influence sur la santé en général. Il est courant avant certaines opérations chirurgicales d’être invités à aller vérifier chez son dentiste qu’il n’y ait pas de sources d’infections cachées !

 

Si vous aimez un peu trop vous prélasser au soleil ou si vous avez une peau fragile, le contrôle annuel chez le dermatologue est une nécessité. Un examen à la loupe des grains de beauté est indispensable, ils peuvent être initiateurs d’un cancer de la peau, en grande augmentation aujourd’hui, au moindre doute, il sera retiré et analysé pour éviter bien des désagréments. A partir de la cinquantaine, les petites taches brunes qui se profilent sur le dos des mains sont à surveiller de près.

 

Il y a ensuite toute une batterie d’examens de dépistage réguliers à faire !

Une ostéodensitométrie après 50 ans permet de vérifier l’état de vos os et de détecter l’ostéoporose courant car avec l’âge le squelette se décalcifie et devient fragile. On peut ainsi prévenir les éventuelles chutes et fractures fréquentes lorsque la perte osseuse est importante. Cela s’applique particulièrement aux femmes au moment de la ménopause dont la densité osseuse diminue en raison de la carence hormonale.

Un autre dépistage important est celui du cancer du côlon. Il permet d’identifier des polypes avant qu’ils ne dégénèrent en lésions cancéreuses. Cela se fait par étapes, tout d’abord un hemocult à pratiquer en laboratoire sous prescription du médecin ou du gastro-entérologue. Si le test s’avère positif ou s’il y a des antécédents familiaux, une coloscopie sera demandée.  Le test de dépistage du cancer colo rectal est entièrement pris en charge par la CPAM tous les 2 ans dès l’âge de 50 ans et jusqu'à 74 ans.

Les femmes complèteront ce bilan de santé général par des examens gynécologiques : une consultation chez leur gynécologue qui prescrira un frottis à réaliser tous 3 ans dès l’âge de 25 ans et jusqu’à 65 ans pour identifier des lésions pré cancéreuses sur le col de l’utérus, et une mammographie. On estime qu’une femme sur 8 développera un cancer du sein dans sa vie... d’où la nécessité de la prévention pour agir à temps. Dans le cadre du programme de prévention national, si vous avez entre 50 et 74 ans, vous recevrez tous les 2 ans un courrier d'invitation pour effectuer une mammographie de dépistage, chez un radiologue agrée et pris en charge par la CPAM.

A cette longue liste, on peut ajouter un passage chez le kiné ou l’ostéopathe pour remédier à tous les petits maux classiques des genoux, du dos ... tous ces désagréments souvent en lien avec le stress ou la sédentarité ! Il ne suffit parfois que de quelques rdvs pour se remettre d’aplomb !

 

Pour toutes celles domiciliées dans le 92 et le 78, vivant dans une situation financière et sanitaire difficile et ayant du mal à profiter de l’offre de soins, un bus ouvre ses portes !

Le « Bus Santé Femmes », projet innovant à l’initiative de l’Institut des Hauts de Seine, avec le financement des départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines, et en partenariat avec  la RATP et la région Ile-de-France, accueille les femmes isolées ou fragiles pour qui l’accès aux soins est difficile et qui par conséquence ne bénéficient pas de dépistages préventifs ou de conseils médicaux-sociaux. 

Reconnaissable par ses belles couleurs vertes, roses et grises, ce bus à vocation sociale et sanitaire est équipé de petits corners pour recevoir les personnes en toute discrétion et confidentialité. Il circule dans un grand nombre de communes du 92 et du 78, il suffit d’interroger les mairies pour connaitre son jour et lieu de passage. Vous y êtes alors la bienvenue, sans rendez-vous et gratuitement pour des dépistages (auditif, visuel, cholestérol, diabète), des entretiens psychologiques et de prévention santé (contraception et médecine générale). Vous aurez aussi des conseils pour la prévention des violences, l’accès aux droits, la sécurité, l’accompagnement de la vie quotidienne…

 

 

 Photo by Hush Naidoo on Unsplash

 

Voir plus d'articles
Femmes monoparentales s'agrandit !
Publié le 15 avril 2021

Femmes monoparentales s'agrandit !

L'Art à la maison
Publié le 31 mars 2021

L'Art à la maison

La fermeture des musées et des lieux de culture a contraint les acteurs du secteur à se réinventer. Pour permettre au public de continuer à s’enrichir intellectuellement, ils se mobilisent pour mettre à la disposition de tous une offre riche, variée, ludique ou encore pédagogique. Suiviez le guide !

 

Le Grand Prix Poésie RATP 2021
Publié le 29 mars 2021

Le Grand Prix Poésie RATP 2021

Du 29 mars au 2 mai, petits et grands sont invités à participer au Grand Prix Poésie 2021 initié par la RATP.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs