« Au delà des cultures et des situations, il existe une vraie solidarité entre les femmes.»

Simone Veil - Conférence du Caire 1994
Conseil général des Hauts-de-Seine

Formulaire de recherche

Santé

L'importance du fer dans l'alimentation
Publié le 19 février 2019

L'importance du fer dans l'alimentation

Femmes monoparentales vous a concocté un article afin de tout comprendre sur le rôle essentiel du fer dans notre organisme.

Qu’est ce que le fer ?

Le fer est un minéral naturel, il est un des métaux les plus convoités à l’échelle mondiale. De même, il occupe une place vitale dans le fonctionnement de notre organisme. En effet, un homme a besoin d’un apport quotidien de fer approximativement équivalent à 10 mg.

L’hémoglobine, protéine dont la principale fonction est le transport du dioxygène dans l’organisme, est en partie composée de fer. Le fer favorise la fabrication de globules rouges, produisant ainsi l’hémoglobine, et permettant le transport d’oxygène aux différentes cellules. Lorsque le fer est absent, l’hémoglobine est bleue, signifiant que le taux requis en oxygène n’est pas atteint. Cela occasionne une dégradation de la santé.

Quels sont les symptômes d’une carence en fer ?

Vous êtes anxieux, insomniaque ? Vous avez un teint pâle et des cheveux cassants ? Vous souffrez peut-être d’une anémie, soit une carence en fer ! Dans ce cas, il est fortement conseillé de consulter votre médecin traitant afin qu’il vous prescrive une prise de sang.
Si l’organisme contient moins d’hémoglobines, il sera moins oxygéné. Ainsi, le manque d’oxygène causera la fatigue et la pâleur. L’organisme est dès lors affaibli et cela favorise les inflammations.
Dans des cas plus extrêmes, le sujet peut être atteint de vertiges, de malaises, de maux de tête, de tachycardie et de difficultés respiratoires.

Où trouver du fer ?

La capacité de l’organisme à assimiler le fer contenu dans les aliments dépend de la nature du fer. Ainsi, on dissocie deux sortes de fer : le fer héminique et le fer non héminique. Parmi le fer contenu dans les aliments non héminiques, seulement 5 % du fer sera assimilé par l’organisme.
La viande et le poisson sont des aliments riches en fer héminique, ce qui favorise l’assimilation. Le fer héminique est davantage soluble dans les viandes rouges et dans le boeuf. L’aliment qui en fournit le plus est le boudin noir.
Au contraire, les céréales, les fèves, les épinards, les lentilles et les légumes secs contiennent du fer non héminique, moins absorbable.
Le saviez-vous ? Vous êtes étonnés de voir une teneur en fer aussi faible dans les épinards ? Bien que la majorité de la population pense que les épinards sont riches en fer, les épinards ne contiennent que 2 mg de fer pour 100g !

Les petits conseils de Juvenior

La vitamine C est un élément qui favorise l’assimilation des aliments. N'hésitez pas à manger des crudités en entrée et des fruits en dessert afin de favoriser l’assimilation. Les fruits et légumes à privilégier sont le kiwi, l’orange, la tomate, et le chou. Attention, certains éléments peuvent se révéler nuisibles à l’assimilation. Dans un premier temps, le café et le thé contiennent des tanins. Ces substances naturelles vont à l’encontre de l’assimilation. Ainsi, Femmes monoparentales vous conseille de prendre votre café ou votre thé en début de matinée ou en fin d’après-midi. De plus, bien que le calcium soit nécessaire à l’organisme, il est aussi un obstacle à l’assimilation. Ainsi, il est recommandé d’alterner les repas riches en fer et ceux riches en calcium.

Voir plus d'articles
Vive le régime méditerranéen
Publié le 07 mai 2019

Vive le régime méditerranéen

Les beaux jours arrivent, c’est le moment d’adopter le régime méditerranéen, excellent pour la santé, facile à suivre et économique !

5 conseils pour garder un air pur à la maison
Publié le 06 mai 2019

5 conseils pour garder un air pur à la maison

L'air de la maison n'est pas toujours aussi propret que vous le supposez. Quelques gestes simples amélioreront sa qualité, afin d'aider à limiter les réactions allergiques.

La fête des mères
Publié le 06 mai 2019

La fête des mères

De 0 à 77 ans, toutes, nous sommes sensibles à la fête des mères, fort heureusement. Toutes ces femmes qui ont donné la vie ou qui éduquent leurs enfants … ne les oublions pas le 26 mai !

Napoléon en 1806 a pensé le premier à honorer officiellement les mères de famille ! Un siècle plus tard à la fin de la première guerre mondiale, une journée des mères fut instituée, l’intention était de rendre hommage à toutes celles qui avaient perdu un mari ou un fils pendant la guerre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs