« Au delà des cultures et des situations, il existe une vraie solidarité entre les femmes.»

Simone Veil - Conférence du Caire 1994
Conseil général des Hauts-de-Seine

Formulaire de recherche

Me faire aider

Enceinte et solo, comment réussir à vivre une grossesse épanouie ?
Publié le 25 avril 2022

Enceinte et solo, comment réussir à vivre une grossesse épanouie ?

Être enceinte est pour certaines une épreuve lorsqu’elles sont en couple, alors être enceinte et solo, cela peut s’avérer pénible. Nous vous donnons quelques pistes pour mieux vivre ces neuf mois si vous êtes célibataire.

La grossesse est un moment hors du temps. Nous le savons, il est très important d’être bien entourée pendant ce moment si magique et particulier. Oui, car aussi magique soit-il, ce moment est accompagné de doutes, de peurs, d’angoisses et de questions. Forcément, il faut être épaulée pendant cette période singulière. À toutes les futures mamans : oui, vous pouvez vivre ce moment en étant épanouie, même si le papa ne fait plus partie de votre vie. Quoiqu’il arrive, n’oubliez jamais qu’accueillir cet enfant doit être un moment de joie et une source de bonheur. Nous vous donnons, ci-dessous, quelques clefs pour vous sentir heureuse et en paix. Vous pouvez aussi, en marge de cet article, lire l’ouvrage Guide de la maman solo, sorti en 2014 et écrit par Catherine Hoss-Mesli.

 

Se faire aider par un professionnel

Voilà, vous êtes enceinte et vous êtes seule. C’est effrayant, mais ce n’est pas une fatalité. En revanche, il est sûr que vous allez devoir avoir de la force et de l’énergie pour deux. Avant de vous projeter dans votre futur rôle de mère, faites-la paix avec votre passé. Pour être bien dans son corps et dans sa tête, il faut oublier vos fantômes. Réconciliez-vous avec votre enfance, votre adolescence et acceptez d’entamer une nouvelle page de votre vie.

Quelles que soient les raisons de l’absence du père de votre bébé, vous devez les affronter. Pour cela, faites appel à un psychologue ou à un psychiatre pour parler de cette blessure et de cet abandon. Votre ancien conjoint fera, dorénavant, toujours partie de votre vie. Vous avez un enfant ensemble. Vous partagerez, certainement, une garde ou, si cela n’est pas le cas, vous parlerez de ce papa à votre enfant, tôt ou tard. Soyez préparée à tout cela pour ne pas être déstabilisée. Souvenez-vous, vous n’êtes pas seule, plus de 1,5 million de mamans sont célibataires, en France. Si vous vous sentez parfois dépassée par les événements, n’hésitez pas à consulter le site 1.000 premiers jours. Vous pourrez retrouver des articles liés à la grossesse et à la maternité qui vous seront très utiles.

Si vous le désirez, vous pourrez aussi parler à d’autres mamans sur le forum ou faire appel à l’un des bénévoles, afin d’être écoutée, conseillée et mise en relation avec des professionnels de la parentalité et de la petite enfance, proches de chez vous. Céline Puil, sage-femme, explique à L’Essentiel par Macif : « Lorsque la situation est subie, après une séparation par exemple, c’est beaucoup plus compliqué parce qu’il faut gérer en plus l'état émotionnel et le fait de ne pas être préparée à tout gérer seule. Cela peut être un facteur supplémentaire de vulnérabilité. »

 

Demandez de l’aide à votre entourage

Que cette grossesse en solo soit choisie ou subie, elle sera, forcément, plus complexe à gérer et à assumer. Parfois, le regard de votre entourage, peut être, difficile à affronter. Elever un enfant seule est un choix pas toujours bien perçu par la famille. Aurélie Frotier, psychologue clinicienne au centre Novavivo, à Montpellier, explique à Doctissimo : « Cette envie n’est pas toujours comprise par l’entourage. Pourtant, ce n’est pas un choix égoïste comme on peut l’entendre, estime Aurélie Frotier. Dans ce challenge de vie, il y a l’idée qu’il est possible de s’accomplir seule et d’être épanouie, à partir du moment où l’on sait tout ce que lon a à apporter à un enfant. Ce serait égoïste seulement si l’enfant venait combler un malaise et que l’on mettait beaucoup de poids sur son arrivée. L’enfant ne doit pas se sentir responsable de notre bonheur, auquel cas ce serait dangereux pour son équilibre ».

Vos ami(e)s, vos proches seront votre pilier pendant cette grossesse. Si vous vous sentez en confiance, demandez-leur de vous accompagner lors de vos rendez-vous chez la sage-femme ou lors de votre inscription à la maternité. Allez aussi visiter la PMI de votre quartier pour vous renseigner au mieux et être prête le jour J.

Une grossesse est aussi le moment pour se faire chouchouter. Si vous êtres proches de vos parents et qu’ils peuvent vous accueillir, n’hésitez pas à prendre pension chez eux quelque temps afin qu’ils vous libèrent des tâches ménagères et vous préparent des bons petits plats. Cette grossesse est votre moment ! Prenez soin de vous. Céline Puill, sage-femme, conclut : « Cest super important d’être entourée quand on est enceinte seule. Un entourage présent - familial, amical ou autre - permet de construire des repères, de faire face aux inquiétudes, de récupérer des informations. L'entourage est fondamental pour obtenir une aide concrète. Plus la femme a des ressources à disposition, mieux se passera cette grossesse en solo ». 

 

Prendre la vie du bon côté et parler à votre bébé

Certes, cette grossesse ne se déroule pas dans un contexte idéal. En tout cas, pas celui dont vous rêviez quand vous étiez petite. Qu’à cela ne tienne, vous êtes une femme forte et vous allez traverser cette période avec panache. Prenez les choses du bon côté, vous êtes seule, c’est vrai, mais vous avez la chance de porter la vie. C’est un cadeau précieux. Pendant ces neuf mois, prenez-soin de vous, faites-du yoga, de la méditation… Inscrivez-vous à des cours de sport pré-natal. Faites-vous accompagner par une doula, si vous en ressentez le besoin. Une doula n’est pas une sage-femme mais c’est une femme qui accompagne la mère pendant la périnatalité.

Savourez au maximum ces instants avec bébé, in utero. Parlez-lui, racontez-lui votre situation et câlinez-le. Posez, régulièrement, vos mains sur votre ventre pour vous connecter l’un à l’autre. N’oubliez pas, vous ne devez pas vous isoler, et, surtout, vous vous apprêtez à vivre l’un des plus beaux moments de votre vie, même si parfois certaines nuits blanches seront difficiles à affronter… Gardez-le moral et le sourire, ce sont les clefs d’une vie épanouie et d’une grossesse sereine.

 

Un article de Magali Vogel

Photo by Anastasiia Chepinska on Unsplash

Voir plus d'articles
Dodo, vie en collectivité, pleurs, bébés mordeurs... Immersion au cœur d’une crèche
Publié le 24 mai 2022

Dodo, vie en collectivité, pleurs, bébés mordeurs... Immersion au cœur d’une crèche

Elles ont dédié leur vie à celles des enfants. En effet, Lydie Ribet, responsable du relais petite enfance et éducatrice de jeunes enfants à Bruguières (Haute-Garonne) ainsi que Myriam Revellat, directrice de la structure crèche de la commune et puéricultrice de formation travaillent en binôme pour assurer l’accueil en collectivité des enfants du village. Elles nous racontent leur quotidien aussi mouvementé que joyeux.

Aider son enfant à choisir son orientation
Publié le 03 mai 2022

Aider son enfant à choisir son orientation

À quelques mois de la fin de l’année scolaire, la délicate question du passage dans la classe supérieure ou d’une nouvelle orientation se pose ! Pour les uns, la réponse est limpide, pour d’autres, elle mérite un discernement.

Comment présenter un homme à ses enfants ? Des psychologues donnent les clés de ce grand moment
Publié le 08 avril 2022

Comment présenter un homme à ses enfants ? Des psychologues donnent les clés de ce grand moment

Vous avez rencontré la bonne personne et vous désirez faire votre vie avec elle… Avant d’aller plus loin dans votre relation, il vous faudra faire les présentations avec vos enfants. Nous vous donnons quelques conseils.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs