« Au delà des cultures et des situations, il existe une vraie solidarité entre les femmes.»

Simone Veil - Conférence du Caire 1994
Conseil général des Hauts-de-Seine

Formulaire de recherche

Témoignages

Béatrice :
Publié le 13 août 2021

Béatrice : "J'ai été très accompagnée dans ce cheminement"

Dans son atelier de tapissier, débordant de vieux meubles et de liasses de tissus d'ameublement, Béatrice, la cinquantaine épanouie, m'ouvre ses portes à Courbevoie.

Béatrice, au bout de 15 ans de mariage, votre mari est parti vous laissant seule avec vos 3 jeunes enfants sous le bras, malgré cela vous dites avoir retrouvé la paix très vite, comment l'expliquez-vous ? 

Je pense avoir fait mon possible pour essayer de sauver le couple, sauver la famille mais mon mari n'allait pas bien et les deux dernières années ont été éprouvantes. Il a fallu me résoudre à une séparation qui en fait m'a permis de retrouver une certaine paix.

 

Même si vous semblez être une personne résolument positive, se retrouver seule sans emploi avec de jeunes enfants de 7, 10 et 13  ans totalement  à charge, pourrait en déstabiliser plus d'une. Comment avez-vous surmonté  les premiers mois pour vivre et reconstruire une vie stable tous les 4 ?

Ma priorité a été de trouver un emploi car j'étais mère au foyer, et une organisation de vie compatible avec de jeunes enfants. Par relation, j'ai rapidement trouvé du travail ce qui réglait déjà l'aspect financier du problème. Mes parents ont été d'un grand secours, assurant du jour au lendemain les sorties d'école, faisant réciter les devoirs... La vie matérielle s'est donc assez vite mise en place.

 

Avoir de quoi vivre est une étape primordiale, mais ensuite il faut retrouver un équilibre, voir une joie de vivre, pour soi comme pour ses enfants. Aujourd'hui vous semblez y être parvenu, qu'est-ce qui vous a aidé ?

J'ai été très accompagnée dans ce cheminement, notamment par un religieux sur lequel je me suis beaucoup appuyée et  que j'apprécie tout particulièrement. Par son intermédiaire, j'ai connu une association dans laquelle j'ai pris plusieurs engagements ; cela me permettait de sortir de chez moi, de voir du monde et de m'ouvrir à des personnes vivant toutes sortes de difficultés également. J'ai mesuré combien lorsque l'on côtoie la souffrance d'autrui, on relativise la sienne !

Ma famille bien sûr a été une source de grand réconfort. Mes trois fils avec qui je suis très proche, sont formidables et d'un grand soutien.

 

Malgré ce sentiment de soulagement, avez-vous tout de même connu des moments difficiles ?

Bien sûr comme tout le monde je pense, j'ai connu des périodes douloureuses, celles où l'on touche un peu le fond, mais on remonte toujours à la surface, il faut se le rappeler sans cesse dans les moments d'épreuves ! Le lien avec mes parents a connu aussi quelques épisodes compliqués ! Ils m'ont beaucoup aidée, j'oserai dire parfois presque trop. Je me sentais un peu étouffée ou sur protégée et j'avais besoin de leur prouver que je pouvais m'assumer, que leur petite fille avait grandi !

 

Quel regard portez-vous sur votre capacité à surmonter l'obstacle ?

J'estime l'avoir surmonté ! J'ai la chance de toujours voir la vie de façon positive et d'y croire ! Ce sont mes atouts majeurs et c'est ce que je dirai si je devais réconforter une femme dans la même situation. Il faut garder confiance et se conforter dans le fait que les épreuves font grandir, c'est plein d'espoir !

Je suis aussi très active et dynamique. Je l'illustre par le fait d'exercer aujourd'hui 2 métiers, tapissier d'ameublement travail plaisant mais très stressant et ingénieur informaticien, je consacre 4 jours par semaine à chacune de mes 2 activités... cela ne laisse pas le temps de ruminer !

 

Cette souffrance est derrière vous, la page est tournée ?

Oui elle s'est tournée très vite. Aujourd'hui je dirai même que cette épreuve m'a fait grandir, m'a permis de me retrouver telle que je suis. Je me suis mariée jeune à 21 ans, passant du foyer familial au foyer conjugal sans transition. Je n'avais pas vécu l'étape essentielle de transition vers la maturité, et vers une meilleure connaissance de soi. Il faut éviter de brûler nos étapes de croissance, au risque d'être rattrapée plus tard.

 

1. Le principal trait de mon caractère. Positive

2. La qualité que je préfère chez un homme. La générosité

3.  La qualité que je préfère chez une femme. La joie de vivre

4. L'image que j'aimerai refléter. Joyeuse                             

5. Votre mot préféré. L'empathie

6. Le mot que vous détestez. L'égocentrisme

7. Votre passe-temps favori. Les amis

8. Le métier que vous n'auriez pas aimé faire. Eboueur

9. La plante, l'arbre ou l'animal dans lequel vous aimeriez être réincarné. La rose de Noël (helébore)

10. Mon rêve de bonheur. Partager ma vie avec un homme sereinement

11. Une personne qui m'a marquée. Un prêtre

12. Ce qui vous révolte. L'injustice

13. Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence. Les fautes par manque de réflexion

14. Ma devise. « La vie vaut la peine d'être vécue »

 

Voir plus d'articles
Gérer les conflits entre enfants
Publié le 30 septembre 2021

Gérer les conflits entre enfants

Les familles modèles n’existent pas ou seulement dans les livres... Rares sont celles en effet qui ne connaissent pas les inévitables conflits au sein de la fratrie...

Instruction des jeunes filles et des femmes à travers le monde, où en sommes-nous ?
Publié le 15 septembre 2021

Instruction des jeunes filles et des femmes à travers le monde, où en sommes-nous ?

Le 15 septembre 2021 se tiendra la journée mondiale de l’instruction. L’occasion de faire le point sur l’accès à l’éducation des jeunes filles sur notre planète.

 

Quel téléphone à quel âge ?
Publié le 03 septembre 2021

Quel téléphone à quel âge ?

Ils les réclament de plus en plus tôt... mais à quel âge peut-on raisonnablement fournir un téléphone à son enfant ? et quel style d’appareil lui conviendrait-il ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs