« Au delà des cultures et des situations, il existe une vraie solidarité entre les femmes.»

Simone Veil - Conférence du Caire 1994
Conseil général des Hauts-de-Seine

Formulaire de recherche

Témoignages

Dominique :
Publié le 31 octobre 2017

Dominique : "J'ai appris de mon passé mais la page est tournée"

Prendre la vie du bon côté, telle est la devise de Dominique, cette jeune boulonnaise de 40 ans responsable RH dans un hôpital parisien ayant fait face à de nombreuses turpitudes. Malgré la séparation, la maladie puis le départ de son pays d'origine, aujourd'hui la page est tournée et sa joie est manifeste.

Dominique, il y a 5 ans vous vous êtes séparée de votre compagnon, vous deviez alors élever seule votre petite fille, quelle a été votre première réaction ?

Dans un premier temps, j'ai bien sûr été submergée par la colère, la peine et l'amertume et je me sentais désarmée. Mais il fallait rebondir, je me suis adaptée à une nouvelle vie avec mon bout de chou notamment pour l'organisation logistique et matérielle. Dans l'intérêt de mon enfant, j'ai choisi de maintenir le dialogue avec son  père et de lui permettre de participer  à sa vie.

 

Dans cette circonstance,  la vie quotidienne change, comment avez-vous géré ces changements ? 

Une fois les émotions passées, je me suis attelée  à la phase organisation pratique. La principale difficulté était au niveau de la garde ! Je suis passée par une organisation, j'ai aussi sollicité ma  famille élargie et aménagé mon emploi du temps pour être deux fois plus présente pour ma fille. Planifier et organiser à l'avance le quotidien  comme les repas et les vacances, permettent de libérer du temps précieux pour Ludivine. La vie matérielle change aussi, il faut faire attention au budget. Je pratique les échanges de vêtements, les vides greniers. Cela me permet d'économiser pour des activités  ou pour les vacances.  Aujourd'hui ma fille a 6 ans, elle participe  à sa hauteur aux tâches domestiques (ranger sa chambre, mettre la table...). Elle a un rituel lui détaillant ce qu'elle a  à faire le matin et le soir, cela la responsabilise, je ne voulais pas céder à une certaine facilité étant seule  à gérer. Toutes ces petites astuces ajoutées facilitent et allègent la vie lorsqu'on est seule. Cependant, plus d'un an après ma séparation, j'ai eu un grave problème de santé et heureusement le soutien affectif, matériel et logistique de ma famille, mes amis, mes collègues et de mon voisinage m'a permis de ne pas sombrer. Repas, courses et même cadeaux me parvenaient au quotidien !

 

Aujourd'hui vous semblez remise de cette épreuve, quels ont été vos appuis ?                                                         

Un objectif : le bonheur de ma fille ! Avoir cette ligne directrice devant moi m'a permis d'avancer.    J'ai été très aidée aussi par ma famille, mes amis et ma foi. Je pratique aussi le yoga et la méditation, m'intéresse aux ouvrages sur le développement personnel, j'ai gardé des acquis d'une formation en massage chinois et bien sûr toutes personnes positives rencontrées ! Il faut se réjouir de toutes les petites victoires de la vie courante, qui donnent de la confiance et de la force. Je pense aussi qu'il ne faut pas se renfermer sur soi-même et sur sa souffrance, il faut se tourner vers les autres, cela permet d'oublier ou de relativiser son problème ; et de s'ouvrir  à d'autres personnes et de découvrir leur richesse.

 

Maintenant l'obstacle est surmonté, quelles sont vos joies ?                                                                                   

Profiter des petits plaisirs de tous les jours avec ma fille ! Tout simplement faire un jeu avec elle ou la regarder s'entrainer  à la danse ; également les petits voyages où l'on vit des moments uniques, notre complicité mère / fille. Dépasser nos difficultés quotidiennes, savourer toutes ces victoires même très simples sont source de plaisir que nous fêtons toujours, et qui construisent notre vie commune. Mes joies sont aussi de rencontrer  des amis, faire une sortie culturelle, apprécier une bonne musique un verre de vin blanc  à la main !

 

Quels serait votre message d'espoir et de réconfort  à une amie dans la même situation que vous il y a 5 ans ?

J'aurai d'abord  à cœur d'avoir une oreille attentive et d'accueillir sa tristesse sans la minimiser  ou la dénaturer. Mes mots seraient positifs, la douleur  quel que soit son niveau n'a qu'un temps. Il faut se rattacher  à quelque chose qui nous rend heureuse pour sortir la tête de l'eau ; avec le temps on se refait. La femme est pleine de ressources et a un instinct de survie extraordinaire.

 

Quel regard portez-vous avec le recul sur ces 5 années ? 

Cela aura été des années extrêmement denses, une séparation, se relever d'une longue maladie, changer de région, de travail et de domicile. Ces années m'ont forgée,  fait évoluer et murir encore plus, mais elles m'ont surtout enseigné d'apprécier l'instant présent.

 

Comment envisagez-vous l'avenir ?

Il y a plusieurs vies dans une vie. Depuis les épreuves traversées et ma maladie, je veux vivre chaque instant comme si c'était le dernier jour. Je veux de la chaleur, du rire, de la bonne humeur pour mon foyer avec ma fille et peut-être un plus grand foyer... J'ai appris de mon passé mais la page est tournée.

 

Dominique en 14 questions

1. Le principal trait de mon caractère : Battante

2. La qualité que je préfère chez un homme : L'intégrité

3.  La qualité que je préfère chez une femme : L'empathie

4. L'image que j'aimerai  refléter : La droiture                       

5. Votre mot préféré : Bonjour
 
6. Le mot que vous détestez : Peut-être
 
7. Votre passe-temps favori : Le yoga

8. Le métier que vous n'auriez pas aimé faire : Un métier à tâches répétitives

9. La plante, l'arbre ou l'animal dans lequel vous aimeriez être réincarné : La tortue

10. Mon rêve de bonheur : Faire une croisière en catamaran avec ma fille et mes proches

11. Une personne qui m'a marquée : Ma mère

12. Ce que qui vous révolte : Le mépris et l'indifférence

13. Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence : Les fautes avouées

14. Ma devise : « Je ne perds jamais ! Soit je gagne, soit j 'apprends ! »

                                                                              Nelson  Mandela

Voir plus d'articles
Gérer les conflits entre enfants
Publié le 30 septembre 2021

Gérer les conflits entre enfants

Les familles modèles n’existent pas ou seulement dans les livres... Rares sont celles en effet qui ne connaissent pas les inévitables conflits au sein de la fratrie...

Instruction des jeunes filles et des femmes à travers le monde, où en sommes-nous ?
Publié le 15 septembre 2021

Instruction des jeunes filles et des femmes à travers le monde, où en sommes-nous ?

Le 15 septembre 2021 se tiendra la journée mondiale de l’instruction. L’occasion de faire le point sur l’accès à l’éducation des jeunes filles sur notre planète.

 

Quel téléphone à quel âge ?
Publié le 03 septembre 2021

Quel téléphone à quel âge ?

Ils les réclament de plus en plus tôt... mais à quel âge peut-on raisonnablement fournir un téléphone à son enfant ? et quel style d’appareil lui conviendrait-il ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs