« Au delà des cultures et des situations, il existe une vraie solidarité entre les femmes.»

Simone Veil - Conférence du Caire 1994
Conseil général des Hauts-de-Seine

Formulaire de recherche

Mon bien-être

J’ose les sites de rencontres
Publié le 05 septembre 2019

J’ose les sites de rencontres

 Les appli ou sites de rencontres ont vocation à être une sorte d’outil qu’il vaut mieux apprendre à utiliser pour en tirer le meilleur avantage. Petit guide des premiers pas.

 

 

 

 Quels sites pour quelles attentes ?

 

Avec une offre pléthorique d’applis et de sites de rencontres, la première difficulté est de faire le bon choix. Il y a ceux qui se positionnent dans la quête d’une relation sérieuse (Attractive World, Elite Rencontre), ceux qui privilégient l’éphémère (Adopteunmec, Tinder, Happn), ou d’autres qui accueillent les célibataires de tout âge (Meetic), les plus de 50 ans (Disons demain), les vegan (vegan-rencontre.fr), les bio durables (ecolorencontre.com) mais aussi ceux qui souhaitent partager leur passion des animaux (animoflirt.com) ou rencontrer quelqu’un issu de la même communauté religieuse (theotokos.com pour chrétiens et protestants, mektoube.fr pour les musulmans, jdream.fr pour les juifs) … Dans cette jungle de la rencontre virtuelle, la priorité est de définir ses attentes avec lucidité. Puis de s’inscrire…

Mode d’emploi

La photo de profil étant déclencheur de « like », autant ne pas se tromper sur les signaux envoyés. Une pause lascive en maillot de bain ou un portrait souriant n’attire pas les mêmes profils d’hommes. De la même manière, le questionnaire révèle une personnalité, inutile de prétendre être quelqu’un d’autre. Si le but est de matcher avec des célibataires partageant les mêmes centres d’intérêt, miser sur l’honnêteté est une valeur sûre. Quant aux exigences, il est sans doute préférable d’en abaisser un peu le niveau pour ne pas risquer la désertion des visites sur sa page. Enfin, oser une approche un poil plus originale que le traditionnel : « Slt, ça va ? », peut être une façon de se démarquer positivement.

 En pratique

Mais converser par écran interposé a ses limites et s’attarder dans l’échange virtuel, rend plus difficile la bascule dans le monde réel. Le face à face permet d’effacer les doutes bien plus rapidement que des écrits maintes fois réécrits. Alors, on prend son courage à deux mains et on accepte, voire, on propose un verre mais attention : jamais chez soi. L’avantage c’est qu’un verre peut se boire vite si le e-prétendant s’avère être un e-boulet. Allez hop, deux gorgées plus tard, on dit au-revoir poliment et on reprend sa prospection. Riche des rencontres passées, on est désormais aguerrie sur les profils à éviter et les phrases chocs qui sonnent comme des alertes rouges. Courage, ça va matcher !

Voir plus d'articles
Muriel : « J’ai apprivoisé ma solitude »
Publié le 20 septembre 2019

Muriel : « J’ai apprivoisé ma solitude »

Muriel a 50 ans et travaille dans l’industrie pharmaceutique. Son mari l’a quittée, il y a 17 ans, un mois avant qu’elle ne donne naissance à leur troisième enfant. Malgré la violence de ce départ auquel elle ne s’attendait pas, elle a tracé sa route, la tête haute.

 

Ma folle semaine avec Tess
Publié le 18 septembre 2019

Ma folle semaine avec Tess

A L'AFFICHE DEPUIS LE 18 SEPTEMBRE 2019
 
1h 23min / Famille
 
Trois jours et une vie
Publié le 18 septembre 2019

Trois jours et une vie

A L'AFFICHE DEPUIS LE 18 SEPTEMBRE 2019
 
2h 00min / Drame, Thriller
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs