« Au delà des cultures et des situations, il existe une vraie solidarité entre les femmes.»

Simone Veil - Conférence du Caire 1994
Conseil général des Hauts-de-Seine

Formulaire de recherche

Forme

Frustration et célibat, on gère comme on peut !
Publié le 11 mai 2020

Frustration et célibat, on gère comme on peut !

Comment font les 16 millions de célibataires français depuis le début du confinement pour gérer solitude et frustration? Applis et sites de rencontre se sont adaptés tandis que d’autres, sans rien faire, ont vu leur fréquentation exploser… Explications.

Il a d’abord fallu accepter puis prendre ses marques. En réalité, l’homo sapiens a une très grande faculté d’adaptation et le confinement a clairement eu des effets bénéfiques. Il y a eu un temps pour repenser la déco, faire du rangement, du ménage, s’habituer au télétravail et trouver un moment, dans la journée, pour revêtir sa tenue de professeur des écoles. On a appris à lâcher prise, à se concentrer sur des choses essentielles, à renouer un contact plus étroit avec la famille ou à céder aux apéritifs en Facetime, on a compris ce qui comptait et ceux pour qui on comptait… Bref, on a surtout eu le temps de ne pas réussir à s’ennuyer. « Une part importante de célibataires s'accommode tout-à-fait de leur état de solitude. Le statut de "célibataire" n'est pas plus à plaindre que celui du "en couple". Quelque part cette plainte suppose de nous renvoyer constamment à une société pour qui fait du couple l'horizon de tout. Justement, cela doit inviter les solitaires et les personnes célibataires à penser que le couple n'est pas forcément la clé du bonheur. » ainsi s’exprimait récemment la psychanalyste Sophie Cadalen au micro de France-Inter.

Depuis l'allocution d'Emmanuel Macron le 16 mars, l’audience des plateformes comme AdopteUnMec, EliteRencontre ou Meetic… a chuté de 45%, tandis que celle des applis mobiles avec géolocalisation a baissé de 65% et jusqu’à 70% pour les sites spécialisés dans les sorties entre célibataires.

Du côté des sites de rencontres, on note des changements d’habitude depuis le début du confinement. « Comme il n’y a aucune possibilité de se voir en vrai, on prend davantage le temps de se parler. » détaille Stéphanie, 43 ans. Interrogée par le Point, Héloïse des Monstiers, la directrice France de Meetic dit avoir « la conviction que de belles histoires se créent » en ligne pendant le confinement, « car les gens ne s'arrêtent pas au superficiel ». Le site s’est rapidement adapté à la situation, proposant des podcasts « Amour et confinement » et des vidéos de « love coaching » pour, notamment, « prendre le temps de se recentrer » et « préparer la rencontre postconfinement ». Les « visio-date » ont pris le relais des rendez-vous dans les bars et les restaurants. « Ca créé de l’attente et de la frustration d’un point de vue physique. Du coup, on est obligé de placer les échanges sur un autre plan pour pallier ce manque. » sourit Raphaël, 28 ans. Si nombreux sont ceux qui expriment leur frustration, il y a moins de volontaires pour évoquer la façon dont celle-ci est gérée. Mais si l’on considère que, depuis mi-mars, la fréquentation des sites de vente en ligne de sex-toys et celle des sites pornographiques a augmenté de 50%, on obtient une piste de réflexion. Alors? Merci qui?

 

 

Voir plus d'articles
En temps de Covid 19, des vacances autrement pour nos enfants
Publié le 20 mai 2020

En temps de Covid 19, des vacances autrement pour nos enfants

Le Covid 19 vient ébranler ce que nous avons de très précieux, les vacances ! A priori nous pourrons partir en vacances en France cet été, mais probablement les séjours en collectivité des enfants seront annulés... comment les occuper autrement ?

 Cette année, des vacances en France
Publié le 20 mai 2020

Cette année, des vacances en France

Depuis des mois nous vivons entre parenthèses, sans pouvoir faire de projets. Mais aujourd’hui l’incertitude est levée, nous pourrons partir en vacances !

Se voir malgré la distance et les restrictions
Publié le 17 mai 2020

Se voir malgré la distance et les restrictions

House Party, FaceTime, Zoom, Skype… Toutes ces d'applications (pratiquement) inconnues il y a quelques semaines, ont envahi ordinateurs et smartphones depuis le début de la quarantaine.

Oui, mais laquelle choisir?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs