« Au delà des cultures et des situations, il existe une vraie solidarité entre les femmes.»

Simone Veil - Conférence du Caire 1994
Conseil général des Hauts-de-Seine

Formulaire de recherche

Bons plans

J’ai rangé mes placards et après ...
Publié le 16 mars 2020

J’ai rangé mes placards et après ...

Une fois les bonnes intentions de rentrée concrétisées, vos placards sont à jour, que faire de tous les stocks de vêtements mis de côté ?

On a souvent le réflexe de stocker au cas où... cela reviendrait à la mode, un autre enfant viendrait agrandir la famille... et par conséquent, assez facilement on a tendance à accumuler des choses inutiles ! Pourtant trier ses placards reste au programme de toute mère de famille de temps en temps... car les enfants grandissent, les modes changent et des tas de vêtements ne sont plus portables ! C’est toujours satisfaisant, surtout lorsqu’on manque d’espace dans l’appartement, de dé encombrer ses placards ; une fois ce tri accompli vous avez presque fait le plus dur mais il ne faut pas pour autant s’arrêter là ! Que faire pour évacuer au mieux toutes ces affaires, et ne pas seulement déplacer les tas de la chambre à la cave ?

Un premier conseil est de faire au fur et à mesure de votre tri, deux piles : celle des vêtements trop usés et celle de ceux qui sont encore en bon état et peuvent toujours être portés.

Tout ce qui est trop abimé est voué à disparaitre ! On ne donne pas à quelqu’un ce qu’on ne mettrait pas sur le dos de nos propres enfants. Pour autant tout se récupère, et ce serait trop dommage de mettre à la poubelle ce qui peut être recyclé, alors optez pour un geste responsable et solidaire et déposez vos vêtements usagés dans les points de collecte appropriés... Même en mauvais état, vos vieux habits valent beaucoup, 95% des textiles jetés pourraient être recyclés !

Dans bon nombre de communes, ils sont installés dans le centre-ville, ou certains hyper-marchés et recueillent habits, ceintures, chaussures... dans le but de récupérer tissus et cuirs et leur donner ensuite une nouvelle jeunesse. Renseignez-vous dans vos mairies pour connaitre l’emplacement de ces bennes.

Dans le cas où les vêtements sont en bon état, il existe plusieurs façons de leur donner une seconde vie, les donner ou les vendre ! Mais avant de s’en séparer, pensez bien sûr à vider les poches, à recoudre le bouton qui manque et à les laver pour les offrir propres et en bon état, tel que vous apprécieriez qu’on vous les donne.

Ensuite le plus simple est de le donner directement à des amies, à des petits cousins qui grandissent ou une connaissance à qui ils rendront grand service. Certaines personnes étrangères récupèrent volontiers tous types de linge qu’elles envoient ensuite « au pays » et qui font le bonheur de leur quartier.

Si c’est une denrée rare dans votre cercle proche, vous avez l’option de vous rapprocher d’une association qui saura en faire profiter gracieusement des familles en difficulté. Plusieurs le font, comme la Croix Rouge, le Secours Populaire, Emmaüs... en général le vêtement leur est donné, parfois il est vendu à très bas prix pour contribuer à ses frais de fonctionnement. Vous pouvez vous renseigner sur leurs sites internet pour avoir connaissance de leurs lieux de récupération.

Pour la croix rouge, vous aurez toutes les informations en cliquant sur ce lien :: http://www.croix-rouge.fr/Nos-actions/Action-sociale/Aides-alimentaires-materielles-et-financieres/Aide-vestimentaire, idem pour le Secours Populaire  https://www.secourspopulaire.fr/76/76/laide-vestimentaire-et-la-boutique-solidaire

Emmaüs (https://www.emmaus-paris.fr/donner/) se déplace même à domicile pour l’enlèvement de vos dons. Pour prendre un rendez-vous, il y a 3 façons de procéder :

  1. Remplir ce formulaire
  2. Appeler le standard Emmaüs Collecte: 01 72 955 955 (Horaires : du lundi au vendredi, de 9h à 18h, samedi de 9h à 13h),
  3. Envoyer un mail à  jedonne@emmauscollecte.com

Certaines associations passent souvent dans les immeubles ramasser les sacs déposés à l’avance par les résidents, il suffit d’être vigilant et de bien noter les dates de passage affichées dans les halls quelques jours avant leur venue.

Trier vos vêtements peut aussi être une petite source de revenus si vous décidez de les vendre.

Le site vinted.fr permet de vendre sans frais les articles que l’on ne porte plus, cela concerne toute la famille. Vinted est un vide dressing en ligne, le fonctionnement est très simple : vous prenez des photos et vous les mettez en ligne en 5 min, vous complétez la description, la taille, le prix que vous en voulez et recevez directement le montant fixé.

Dans le même domaine, vous avez leboncoin.fr où tout se vend, pas uniquement des vêtements. Certains groupes FB locaux pratiquent aussi ce style de service. L’avantage est que votre acheteur potentiel habite votre quartier, ce qui facilite les transactions et élimine tout souci de paiement.

Enfin, il reste aussi les magasins de trocs ! Pour celles qui ont des vêtements de qualité, c’est une bonne solution pour les faire reprendre, mais cela à un coût, la boutique prenant bien-sûr un pourcentage de la vente !

Voir plus d'articles
C’est moi qui l’ai fait !!!!
Publié le 26 mars 2020

C’est moi qui l’ai fait !!!!

Sur le papier, vous n’êtes pas plus quiche qu’une autre, ce n’est donc pas la création d’un album photo en ligne qui va vous terrasser. Cette idée à plusieurs avantages à commencer par faire plaisir. Rien que pour ça, ça se tente.

Agatha Raisin enquête, tome 12 : Crime et déluge
Publié le 24 mars 2020

Agatha Raisin enquête, tome 12 : Crime et déluge

Le bonheur conjugal est de courte durée pour Agatha, une fois de plus délaissée par son mari. Punition divine, un véritable déluge s'abat sur la région, plongeant le petit village de Carsley sous les eaux.  C'est le moral dans les chaussettes et sous une pluie torrentielle qu'Agatha aperçoit le corps sans vie d'une jeune femme en robe de mariée, un bouquet à la main, flottant dans la rivière. Pour noyer son chagrin, Agatha n'a qu'une solution : se jeter à corps perdu dans une nouvelle enquête...

Agatha Raisin enquête, tome 13 : Chantage au presbytère
Publié le 24 mars 2020

Agatha Raisin enquête, tome 13 : Chantage au presbytère

Larguée (une fois de plus) par James Lacey, délaissée par son voisin en qui elle mettait ses derniers espoirs, Agatha Raisin déclare la guerre aux hommes en faisant voeu de chasteté...

Jusqu'à sa rencontre avec le tout nouveau et très sexy vicaire de Carsely, qui fait l'effet d'une bombe au village : les femmes se bousculent à l'église. Quant à notre Agatha, elle retrouve aussitôt la foi... Mais, damned !, voilà que le corps sans vie du vicaire est découvert dans le bureau de l'église. Qui a pu commettre ce geste sacrilège ? Le clergyman était-il trop beau pour être honnête ? C'est ce que découvrira peut-être Agatha qui, sans le savoir, vient d'ouvrir une véritable boîte de Pandore...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs