« Au delà des cultures et des situations, il existe une vraie solidarité entre les femmes.»

Simone Veil - Conférence du Caire 1994
Conseil général des Hauts-de-Seine

Formulaire de recherche

Santé

Hommes et femmes inégaux face à la maladie ?
Publié le 13 décembre 2018

Hommes et femmes inégaux face à la maladie ?

C'est un fait, les progrès réalisés en médecine ont progressivement permis aux humains de vivre de plus en plus longtemps. Ce qui ne veut pas dire qu'ils sont en meilleure santé. Et face à la maladie, les femmes seraient plus vulnérables que les hommes.

Si certaines inégalités entre les hommes et les femmes peuvent être modifiées par les mœurs, leurs inégalités face à la maladie, elles, ne peuvent pas l'être. Mais y a-t-il vraiment une prédisposition des femmes à être davantage malades que les hommes ?

Oui et non. Depuis longtemps, on connaît l'addiction des hommes pour l'alcool et pour le tabac. Mais voilà aujourd'hui les femmes fumeraient presque autant qu'eux, commenceraient plus jeunes et boiraient autant. La France compte désormais 24 % de fumeuses contre 31 % d'hommes, selon l'Inpes. Sauf qu'elles commencent plus tôt : à l'adolescence 58 % des filles de 15 à 19 ans fument contre 52 % des garçons, selon Tabac-liberté. Et ces filles ont tendance à mélanger tabac et pilule et donc à multiplier les risques d'accident vasculaire cérébral, d'infarctus, de phlébite et d'embolie pulmonaire.

En ce qui concerne l'alcool, difficile de rendre un diagnostic précis, mais la courbe de consommation des femmes est en constante augmentation depuis une dizaine d'années.

En constante augmentation également : l'obésité féminine. Dans son rapport de 2007, l'Insee présente des chiffres inquiétants : l'obésité est passée de 6 % à 10 % chez les femmes entre 1992 et 2003.

Les femmes vivent actuellement une situation dramatique sur le plan de la santé publique comme le démontre un rapport de Sida Sciences. En effet, un grand nombre de femmes découvrirait leur séropositivité à l'occasion d'une grossesse parce que les hommes ne se seraient pas dépistés. Le risque de contamination serait jusqu'à 8 fois supérieure pour une femme.

Grâce aux évaluations effectuées par l'Institut des Hauts-de-Seine, nous constatons aussi que les femmes monoparentales connaissent de réels problèmes de santé et d'isolement psychologique : perte de confiance, angoisse du quotidien et de l'avenir. Par manque de ressources, elles ne se font pas dépister, ni soigner, car elles font passer en priorité les soins de leurs enfants.

Ne faites pas cette erreur, faites-vous aider : 

Voir plus d'articles
Muriel : « J’ai apprivoisé ma solitude »
Publié le 20 septembre 2019

Muriel : « J’ai apprivoisé ma solitude »

Muriel a 50 ans et travaille dans l’industrie pharmaceutique. Son mari l’a quittée, il y a 17 ans, un mois avant qu’elle ne donne naissance à leur troisième enfant. Malgré la violence de ce départ auquel elle ne s’attendait pas, elle a tracé sa route, la tête haute.

 

Un jour de pluie à New York
Publié le 18 septembre 2019

Un jour de pluie à New York

A L'AFFICHE DEPUIS LE 18 SEPTEMBRE 2019
 
1h 32min / Drame, Comédie
 
Trois jours et une vie
Publié le 18 septembre 2019

Trois jours et une vie

A L'AFFICHE DEPUIS LE 18 SEPTEMBRE 2019
 
2h 00min / Drame, Thriller
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs