« Au delà des cultures et des situations, il existe une vraie solidarité entre les femmes.»

Simone Veil - Conférence du Caire 1994
Conseil général des Hauts-de-Seine

Formulaire de recherche

Santé

La saison des allergies
Publié le 06 mai 2019

La saison des allergies

Si l’arrivée du printemps met en joie beaucoup de personnes, elle ne suscite pas le même enthousiasme chez les nombreuses personnes allergiques au pollen ! Quelques recommandations pour y voir plus clair.

On dénombre aujourd’hui par rapport à il y a trente ans, quatre fois plus de personnes victimes du fameux rhume des foins, qui n’est autre que de l’allergie au pollen ! Cette explosion est inquiétante quand on connait tous les troubles occasionnés par cette maladie saisonnière.

Les grains de pollen sont libérés par les végétaux pendant les périodes de floraison, puis diffusés par les insectes et le vent pour permettre la fécondation. A titre indicatif, la floraison d'une seule graminée contient environ 4 millions de pollens de fleurs… d’où le nombre élevé d’allergisants. Les pollens ne sont pas tous nocifs, fort heureusement, on trouve le plus de risques dans certaines familles d’arbres (noisetier, aulne, frêne, bouleau, charme, chêne), de graminées et d’herbes.

Sous le vocable d’allergie au pollen, on répertorie différents troubles situés dans la sphère o.r.l comme les éternuements à répétition, l’écoulement nasal, le nez bouché, les yeux larmoyants qui picotent etc… toute une foule de désagréments, certes sans gravité, mais vraiment pénibles au printemps et l’été. Il s'agit en fait d'une réaction du système immunitaire à certains types de pollens.

Comment les reconnaitre et les éloigner pour remettre le nez dehors sereinement ? L’allergie au pollen démarre rarement pendant la petite enfance mais s’installe plutôt vers une dizaine d’années, le diagnostic est posé à l’aide d’un simple test cutané et d’une prise de sang. Ensuite plusieurs moyens permettent d’en limiter les conséquences : tout d’abord prendre différents médicaments qui traitent les symptômes, il s’agit le plus fréquemment d’antihistaminiques ; dans les cas simples d’allergies à un type précis de pollen, la désensibilisation obtient de bons résultats.

Ensuite des réflexes courants et faciles peuvent éloigner les pollens de votre environnement proche : durant la saison veillez à protéger votre chambre, pour cela aérez la régulièrement pour renouveler l’air, prenez une douche le soir pour bien éliminer le pollen reçu pendant la journée et lavez soigneusement votre nez avec du sérum physiologique pour ôter les pollens qui s’y concentrent, laissez vos vêtements du jour en dehors de la chambre et ne faites pas sécher le linge à l’extérieur. Limitez aussi vos sorties en cas de fort vent, portez des lunettes de soleil pour protéger vos yeux et laissez aux autres le soin de tondre votre pelouse pour éviter que les graminées vous assaillent.

Voir plus d'articles
Muriel : « J’ai apprivoisé ma solitude »
Publié le 20 septembre 2019

Muriel : « J’ai apprivoisé ma solitude »

Muriel a 50 ans et travaille dans l’industrie pharmaceutique. Son mari l’a quittée, il y a 17 ans, un mois avant qu’elle ne donne naissance à leur troisième enfant. Malgré la violence de ce départ auquel elle ne s’attendait pas, elle a tracé sa route, la tête haute.

 

Ma folle semaine avec Tess
Publié le 18 septembre 2019

Ma folle semaine avec Tess

A L'AFFICHE DEPUIS LE 18 SEPTEMBRE 2019
 
1h 23min / Famille
 
Trois jours et une vie
Publié le 18 septembre 2019

Trois jours et une vie

A L'AFFICHE DEPUIS LE 18 SEPTEMBRE 2019
 
2h 00min / Drame, Thriller
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs